LCA - La France joue l’Europe à pile ou face

La France joue l’Europe à pile ou face

Présidentielle 2017

La France joue l’Europe à pile ou face

La survie de l’Union européenne se joue lors de l’élection présidentielle des 23 avril et 7 mai. Les Français semblent pourtant prêts à la décider à pile ou face, à l’issue d’une campagne où le sujet a été abordé rapidement et sans gravité.

A quelques jours du premier tour, avec deux contempteurs de l’Europe pouvant accéder au second, les responsables français au coeur des relations avec les capitales et les institutions européennes soulignent ou s’alarment de ce risque existentiel.

Pierre Vimont, ancien ambassadeur auprès de l’UE et à Washington, numéro deux du Service européen pour l’action extérieure jusqu’en 2015, est sorti de son silence après 40 années passées à servir tous les gouvernements français. «Cette élection sera iné- dite, avec un impact sans précédent sur l’avenir des relations entre la France et l’UE et, probablement, sur l’avenir de l’Europe», écrit-il dans un texte publié mercredi par le cercle de réflexion Carnegie Europe.

«Selon le choix que feront les Français lors du second tour le 7 mai, le résultat pourrait bien être l’effondrement progressif de l’UE suivant une décision du nouveau gouvernement français de quitter l’Union - ou, inversement, une relance significative de l’intégration européenne sous l’influence d’un leadership européen revigoré», ajoute-t-il.

Parmi les quatre favoris, la présidente du Front national, Marine Le Pen, et «dans une moindre mesure» le candidat de La France insoumise, JeanLuc Mélenchon, sont selon lui dans la première catégorie. Le candidat d’En Marche !, Emmanuel Macron, qui souhaite plus d’intégration et fait applaudir l’Europe dans ses meetings, et celui de la droite et du centre, François Fillon, qui veut donner plus de pouvoirs aux Etats membres au dé- triment des institutions de l’UE, sont selon lui dans le deuxième camp.

Lu 448 fois Dernière modification le vendredi, 21 avril 2017 19:18
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Raouia pointe du doigt les commerçants

Démentant la responsabilité de la planche à billets dans la hausse prix

Raouia pointe du doigt les commerçants

Une bonne année pour les banques

8 400 milliards de DA de crédits accordés en 2017

Une bonne année pour les banques

Benmeradi relance les licences d’importation

Après avoir été bloquées

Benmeradi relance les licences d’importation

Le vaccin made in Algeria dans 3 ans

Création d’une société mixte algéro-française

Le vaccin made in Algeria dans 3 ans

Le Président Bouteflika est «parfaitement en forme»

Jean-Yves Le Drian, MAE français

Le Président Bouteflika est «parfaitement en forme»

Ouyahia courtise les Algériens de l’étranger

Des mesures incitatives annoncées à leur faveur

Ouyahia courtise les Algériens de l’étranger

Le général à la retraite Mohamed Attailia est mort

à l’âge de 86 ans 

Le général à la retraite Mohamed Attailia est mort

Signature prochaine d’une charte entre le FCE et Ouyahia

Mise en œuvre du partenariat public-privé

Signature prochaine d’une charte entre le FCE et Ouyahia

A quoi veut jouer Trump ?

Statut de Jérusalem

A quoi veut jouer Trump ?

La coopération économique et sécuritaire au menu

Ahmed Ouyahia aujourd’hui à Paris

La coopération économique et sécuritaire au menu