LCA - Le Parlement galicien réitère son engagement pour la cause sahraouie

Le Parlement galicien réitère son engagement pour la cause sahraouie

Espagne

Le Parlement galicien réitère son engagement pour la cause sahraouie

Par: 

Le Parlement de Galice (nord ouest de l’Espagne) a réitéré, mardi, son engagement pour la cause sahraouie par le biais d’une déclaration officielle présentée par son président Miguel Angel Santalices.

Dans cette motion de soutien, le Parlement de Galice affiche son intention de rejoindre le mouvement de solidarité avec le Sahara Occidental qui a passé des années à exiger une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable par le biais d’un référendum d’autodétermination qui permettra de mettre fin au conflit du Sahara Occidental.

Par ailleurs, le Parlement de la communauté autonome de Galice a rappelé, dans sa motion, le récent arrêt de la Cour de justice européenne qui a clairement signifié que le territoire sahraoui ne fait pas partie du Maroc et que ce dernier n’a aucune souveraineté sur lui et que l’accord commercial entre l’Union européenne et le Maroc n’est pas applicable pour le Sahara Occidental.

Pour ce faire, le président de ce Parlement galicien a exprimé son inquiétude au sujet de l’exploitation des ressources naturelles du Sahara Occidental par les entreprises européennes et son aspect illégal sans le consentement du peuple sahraoui. Il (président du Parlement de Galice) a appelé, par ailleurs, les entreprises européennes, espagnoles et galiciennes à agir conformément au droit international et européen et à cesser toutes les activités qui peuvent favoriser la perpétuation de l’occupation marocaine du Sahara Occidental et l’exploitation de ses ressources naturelles, en demandant instamment à toutes les autorités à mettre en œuvre la législation en vigueur, sur la base du récent arrêt de la CJUE.

Dans le même texte, le Parlement de Galice a rappelé que ce jugement est exécutoire par les autorités européennes et par l’Etat espagnol et «il est un devoir en plus de le respecter, de le faire connaître au public pour une application correcte». Le même document souligne la responsabilité historique, juridique et morale envers le peuple sahraoui de l’Etat espagnol qui n’a pas achevé le processus de décolonisation du Sahara Occidental. Par ailleurs, a-t-on ajouté, la communauté internationale doit se conformer à la résolution 2285 du Conseil de sécurité des Nations unies d’avril 2016, qui appuie une solution politique au conflit qui contribuera à son tour à la stabilité et à la sécurité de la région.

Lu 312 fois
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

4 000 retraits de permis en un mois

Sécurité routière à Alger

4 000 retraits de permis en un mois

Le e-commerce bientôt encadré

Un projet de loi au niveau de l’APN

Le e-commerce bientôt encadré

ville touristique ou dépotoir ?

Aïn Tagouraït (Tipasa)

ville touristique ou dépotoir ?

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Insécurité dans les hôpitaux

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

Necib au sujet du rejet des eaux usées à Alger

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

270 000 logements à réaliser en 2018

Ils concerneront les formules AADL, LPA et ruraux

270 000 logements à réaliser en 2018

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

Avec 12 milliards de DA remboursés rien que pour les arrêts de maladie

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

Projet d’usine de Peugeot en Algérie

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

«L’APN assumera sa responsabilité»

Financement non conventionnel, inflation, gaz de schiste

«L’APN assumera sa responsabilité»

10 185 médecins algériens exercent en France

Ils représentent 38% des étrangers installés à Paris

10 185 médecins algériens exercent en France