LCA - Déficit de plus de 11 milliards de dollars

ph: archive

Balance des paiements

Déficit de plus de 11 milliards de dollars

Le solde global de la balance des paiements de l’Algérie a affiché un déficit de 11,06 milliards de dollars au 1er semestre 2017 contre un déficit de 14,61 milliards (mds) de dollars au même semestre de 2016 (déficit de 11,42 milliards de dollars au 2e semestre 2016). C’est ce que le gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, a relevé hier, dans un entretien accordé à l’APS.


 

La balance des paiements est le flux de biens (commerce extérieur des marchandises), de services, de revenus, de transferts de capitaux et les flux financiers réalisés entre l’Algérie (Etat, entreprises, particuliers) et le reste du monde. Soit l’ensemble des entrées et sorties de devises entre l’Algérie et les autres pays.

Par catégories, le déficit de la balance commerciale s’est élevé  à 7,82 milliards de dollars au 1er semestre 2017 contre un déficit de 12,05 mds au même semestre de 2016 (déficit de 8,08 mds de dollars au 2e semestre 2016).

Quant au poste Services hors revenus des facteurs, le déficit  s’est creusé à 4,47 mds de dollars au 1er semestre 2017 contre un déficit de 3,84 mds de dollars au même semestre de 2016 (déficit de 3,5 mds de dollars au 2e semestre 2016).

Le poste des Services hors revenus des facteurs se compose notamment des prestations techniques assurées par les étrangers en Algérie (études...), le transport assuré par les transporteurs étrangers pour les marchandises importées par l’Algérie (armateurs...) et les assurances à l'international.

Questionné sur les raisons de la hausse du déficit du poste Services hors revenus des facteurs, M. Loukal a expliqué que cela résulte principalement de la hausse des importations des services construction, notamment ceux liés aux infrastructures autoroutières, et ce, de l’ordre de 153% par rapport au 1er semestre de 2016.

Concernant le poste Revenus des facteurs, le déficit a diminué  à 1,23 milliard (md) de dollars contre 1,31 md de dollars au 2e semestre 2016, en raison principalement de la hausse des revenus perçus sur les réserves de change (hausse des taux d’intérêt et plus-values de cession de titres).

Quant à l’excédent du poste transferts nets (dons, retraites et pensions...), il s’est élevé à 1,48 md de dollars, en hausse de 7,01% par rapport au 1er semestre 2016 et de 2,8% par rapport au 2esemestre 2016, dans un contexte de légère dépréciation de l’euro face au dollar. Néanmoins, il demeure proche des soldes enregistrés au cours des six derniers semestres, constate M. Loukal.

Ainsi, le déficit du compte courant de la balance des paiements s’est accru de 5,1% au 1er semestre de 2017 pour s’élever à 12,03  mds de dollars (contre un déficit de 14,77 mds de dollars au 1ersemestre 2016 et un déficit de 11,45 mds de dollars au 2e semestre 2016), et ce, en raison du creusement du déficit du poste services hors revenus des facteurs.

Pour les réserves de change, le gouverneur de la Banque centrale relève qu'en lien avec l’évolution défavorable de la balance des paiements extérieurs au 1er semestre 2017, les réserves officielles de change se sont contractées de 7,846 mds de dollars, passant de 114,138 mds de dollars à fin décembre 2016 à 106,292 mds de dollars à fin juin 2017, soit moins que le déficit du solde global de la balance des paiements «en raison de l’effet de valorisation positif de près de 3,96 mds de dollars résultant de l’appréciation de l’euro vis-à-vis du dollar sur cette période».

Lu 65 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Concert de musique andalouse à Alger

A la mémoire de Cheikh Abdelkrim Dali

Concert de musique andalouse à Alger

Le hacker arrêté à Batna et assurance d’Algérie Télécom

Soupçonné d’avoir piraté le système d'information d'Algérie Télécom

Le hacker arrêté à Batna et assurance d’Algérie Télécom

Même croissante, rien n’est encore acquis

Coopération algéro-française

Même croissante, rien n’est encore acquis

L'Algérie a franchi de «grands pas»

Développement et protection sociale

L'Algérie a franchi de «grands pas»

936 projets touristiques pas encore lancés

Sur 1 800 retenus au niveau national

936 projets touristiques pas encore lancés

Une contribution essentielle mais à quel prix ?

L’apport du privé peut s’avérer dans l’essor national

Une contribution essentielle mais à quel prix ?

Une victoire sans la manière

Algérie-Centrafrique

Une victoire sans la manière

Les lobbies de l’importation pointés du doigt

Retard dans l’application du Pacte national économique 

Les lobbies de l’importation pointés du doigt

Une ville riche en potentialités, pauvre en initiative et volonté

Le climat des affaires à Bou-Saâda

Une ville riche en potentialités, pauvre en initiative et volonté

Une lumière qui s'éteint

Bou-Saâda avant et après

Une lumière qui s'éteint