LCA - La coopération économique et sécuritaire au menu

ph: archive

Ahmed Ouyahia aujourd’hui à Paris

La coopération économique et sécuritaire au menu

La 4e session du comité intergouvernemental de haut niveau algéro-française se tiendra aujourd’hui à France. Le Premier ministre Ahmed Ouyahia, qui effectuera une visite de travail à Paris, co-présidera avec son homologue français, Edouard Philippe, les travaux de cette 4e session. Il sera accompagné par, entre autres, le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, et le ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi.


 Les responsables des deux pays vont se pencher sur plusieurs dossiers, en particulier économique et également sécuritaire. L’Algérie, qui traverse une crise financière sans précédente, est à la recherche de nouveaux partenaires pour la diversification de son économie. La France, qui veut retrouver sa place de premier partenaire économique en Algérie, pourrait être le partenaire recherché, et ce, pour plusieurs motifs (proximité,  histoire commune et langue).

L'Algérie s'est hissée au rang de premier partenaire commercial de la France en Afrique. Elle est aussi le troisième débouché pour les exportations françaises hors pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), après la Chine et la Russie. Supplantée par l'Empire du Milieu, la France a gardé, en 2016, sa seconde place de partenaire avec 5,08 milliards d'euros d'exportations et 10,2% de parts de marché, mais loin derrière la Chine avec 18%, devançant l'Italie qui se fait de plus en plus menaçante, l'Italie avec 9,9%. La France reste cependant toujours le premier investisseur hors hydrocarbures et le premier employeur étranger en Algérie. 
Les quelque 500 entreprises, qui y sont implantées, génèrent environ 40 000 emplois directs et 100 000 emplois indirects. Des statistiques qui montrent surtout que des potentialités énormes existent du côté des deux rives de la Méditerranée, entre l'Algérie et l'ex-puissance colonisatrice.

Il est à rappeler que lors de la 3e session du comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN) qui s'est tenue le 10 avril 2016 à Alger, sous la coprésidence de l'ex-Premier ministre Abdelmalek Sellal et de l'ancien Premier ministre français Manuel Valls, les deux parties avaient à cette occasion réaffirmé leur volonté de hisser le partenariat économique et industriel entre les deux pays au niveau d'excellence de leurs relations politiques et s'étaient félicitées de la réussite de la troisième session du Comité mixte économique algéro-français (Comefa), tenue à Paris, le 26 octobre 2015. Plusieurs accords de partenariat dans divers domaines, notamment, les transports, la santé, l'énergie, l'agroalimentaire et l'industrie avaient été signés.

Lu 58 fois Dernière modification le jeudi, 07 décembre 2017 20:58

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Le vaccin made in Algeria dans 3 ans

Création d’une société mixte algéro-française

Le vaccin made in Algeria dans 3 ans

Le Président Bouteflika est «parfaitement en forme»

Jean-Yves Le Drian, MAE français

Le Président Bouteflika est «parfaitement en forme»

Ouyahia courtise les Algériens de l’étranger

Des mesures incitatives annoncées à leur faveur

Ouyahia courtise les Algériens de l’étranger

Le général à la retraite Mohamed Attailia est mort

à l’âge de 86 ans 

Le général à la retraite Mohamed Attailia est mort

Signature prochaine d’une charte entre le FCE et Ouyahia

Mise en œuvre du partenariat public-privé

Signature prochaine d’une charte entre le FCE et Ouyahia

A quoi veut jouer Trump ?

Statut de Jérusalem

A quoi veut jouer Trump ?

La coopération économique et sécuritaire au menu

Ahmed Ouyahia aujourd’hui à Paris

La coopération économique et sécuritaire au menu

Macron veut de nouvelles relations avec les jeunes

Le dossier mémoriel en suspens

Macron veut de nouvelles relations avec les jeunes

Utilisation de 150 000 tonnes/an de sucre

Industrie de production de boisson

Utilisation de 150 000 tonnes/an de sucre

Une visite de courte durée

Macron aujourd’hui à Alger

Une visite de courte durée