LCA - Billet unique ou inique

ph: archive

Tramway

Billet unique ou inique

Par:  Reda Hadi

L’instauration du billet unique pour faciliter le travail des guichetiers n’a pas fait que des heureux côté usagers. Si pour les passagers, qui se rendent du terminus du Ruisseau à Dergana-centre, 40 DA est un prix raisonnable au vu de la distance, en ce qui concerne ceux qui n’empruntent que ce type de transport pour deux ou trois arrêts, c’est une  injustice.


Aux abords de la station de 5 Maisons, une dame n’a pas caché sa colère. Pour elle, le prix unique est injustifié pour ceux qui empruntent le tramway sur de courtes distances. «Comment voulez-vous que les jeunes ne fraudent pas ? s’est-elle interrogée. Payer le même prix pour des distances différentes et sans aucun  rapport en kilométrage relève assurément de l’aberration. La Setram d’Alger si elle n’avoue pas son incapacité à endiguer le phénomène de la fraude n’en demeure pas moins discrète sur le résultat de cette mesure. De plus, pour accentuer la pression sur les passagers qui seraient tentés de frauder, la Setram n’a pas trouvé mieux de quintupler le BRV (billet de régularisation de voyage). Alors qu’auparavant celui-ci était de 100 DA, tout fraudeur devra, s’il est pris dans les filets, s’acquitter de la somme de 200 DA. Soit 5 fois le prix du  billet. D’aucuns se demandent au nom de quoi cette société agit de cette manière. Une mesure, justifiée par les agents de la Setram qui nous ont confié que leur entreprise n’avait pas d’autre  choix, après avoir tenté en vain de sensibiliser les voyageurs de s’acquitter de leur billet.

Reste que ceux qui veulent frauder, ils le font toujours, d’autant que les contrôleurs à bord du tramway ne sont pas légion et agissent souvent avec partialité.

La colère des usagers ne fait que monter et rien ne semble pouvoir arrêter la fraude à bord du tramway. Solidarité oblige, les usagers qui descendent du tramway avant le terminus et même avant, «refilent» leurs tickets à ceux qui n’en ont pas. Une manière comme une autre de contourner le prix exagéré du BRV.

En outre, les usagers se plaignent de l’insécurité qui règne souvent dans le tramway. En effet, qui n’a pas assisté à un spectacle désolant à bord de ce mode de transport où se côtoient, mendiants de tous bords, aliénés ou forcenés .

Le tramway d’Alger offre cette sensation de cour de miracle, où tout est possible et tout peut arriver.

Lu 165 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

La transition énergétique en question

Conférence-exposition du FCE demain à Alger

La transition énergétique en question

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Avec 62% du marché algérien

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Les malades livrés à eux-mêmes

Grève des résidents et paramédicaux à Alger

Les malades livrés à eux-mêmes

Tiguentourine reprend des couleurs

5 ans après l’attentat terroriste

Tiguentourine reprend des couleurs

Le financement des collectivités au menu

Bédoui réunira les présidents d'APW et d'APC demain

Le financement des collectivités au menu

Investissement hydrocarbures à l’étranger

L’offensive de la Sonatrach  

Investissement hydrocarbures à l’étranger

Le Fonds national désormais opérationnel

Destiné à la formation continue des travailleurs

Le Fonds national désormais opérationnel

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Ouverture du fret aérien et maritime

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie