LCA - «Il faut encourager l’investissement touristique»

ph: archive

Diversification de l’économie nationale

«Il faut encourager l’investissement touristique»

Par:  Zahir Radji

En dépit des potentialités dont recèle l’Algérie, le secteur du tourisme peine à décoller. Pour cela, il est primordial de tracer un programme digne de son importance pour booster l’activité touristique et participer à la diversification de l’économie nationale.


Cette dernière fait face à une conjoncture difficile, en particulier après la forte baisse des prix de pétrole. Les pouvoirs publics ont été contraints de revoir leur copie et de s’intéresser à d’autres segments comme l’agriculture, l’industrie et le tourisme pour diversifier notre économie, dépendante jusqu’à, maintenant, à 98% à la rente pétrolière.

Lors d’une visite de travail et d’inspection à la wilaya d’El-Oued, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hacène Mermouri, a mis l’accent sur l’encouragement de l’investissement touristique pour diversifier les ressources de l’économie nationale.

«Il appartient d’encourager l’investissement touristique et de mettre en œuvre les orientations de l’Etat portant ouverture des nouvelles perspectives de diversification de l’économie nationale, de production et de services, pour accroître la valeur du produit intérieur brut», a-t-il dit devant des opérateurs et professionnels du secteur présents à une rencontre régionale sur «le rôle de l’investissement touristique dans le soutien de l’économie nationale».

Mermouri les a assurés que l’Etat œuvre à répondre aux besoins des opérateurs désirant à investir dans le secteur du tourisme. Ils seront accompagnés dans leurs projets d’investissements, avec l’octroi de plusieurs facilitations, notamment, en ce qui concerne le foncier touristique, l’accélération des procédures d’octroi du permis de construction, en sus des mesures incitatives et avantages préconisés par l’Etat et l’octroi de prêts bancaires.

Le ministre, qui a passé en revue son secteur à la wilaya d’El-Oued, un pôle touristique saharien par excellence, a plaidé pour la révision du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT) afin de le mettre au diapason des exigences actuelles et participer dans le développement économique du pays.

Cette rencontre, à laquelle ont pris part, outre des responsables centraux, les représentants du secteur, des opérateurs économiques et touristiques issus de 14 wilayas du Sud du pays, a été mise à profit pour enrichir et échanger des idées, examiner la situation de l’investissement touristique, identifier les contraintes entravant le développement touristique et de suggérer les solutions appropriées.

Il est à rappeler que quelque 1 800 projets touristiques sont retenus à l’échelle nationale. D’une capacité d’accueil de 48 987 lits, ces projets devraient créer 18 937 emplois. Les régions du Sud bénéficieront de 424 structures touristiques d’une capacité de 49 000 lits pour un montant de 172 milliards de dinars. La concrétisation de ces projets sur le terrain permettra sans nul doute à la relance de ce secteur important à l’économie nationale.

 

Lu 51 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

ville touristique ou dépotoir ?

Aïn Tagouraït (Tipasa)

ville touristique ou dépotoir ?

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

Journée mondiale contre le gaspillage alimentaire

Le verbe «gaspiller» conjugué à tous les temps

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Insécurité dans les hôpitaux

L’Ordre des médecins se dit inquiet

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

Necib au sujet du rejet des eaux usées à Alger

Le problème sera résolu à l'horizon 2020

270 000 logements à réaliser en 2018

Ils concerneront les formules AADL, LPA et ruraux

270 000 logements à réaliser en 2018

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

Avec 12 milliards de DA remboursés rien que pour les arrêts de maladie

La Trésorerie de la Cnas bat de l’aile !

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

Projet d’usine de Peugeot en Algérie

En bonne voie, selon Xavier Driencourt

«L’APN assumera sa responsabilité»

Financement non conventionnel, inflation, gaz de schiste

«L’APN assumera sa responsabilité»

10 185 médecins algériens exercent en France

Ils représentent 38% des étrangers installés à Paris

10 185 médecins algériens exercent en France

L’Algérie résiste avec un taux de croissance de 1,5%

Malgré la récession et la crise

L’Algérie résiste avec un taux de croissance de 1,5%

500 milliards de DA de subvention en 2018

L’Etat à la rescousse de la CNR

500 milliards de DA de subvention en 2018