LCA - Entre chimères et réalités de terrain

ph: archive

E-commerce en Algérie

Entre chimères et réalités de terrain

Par:  Reda Hadi

Le e-commerce est appelé, ou plutôt, est censé être un mode de transactions commerciales auquel les Algériens devront s’y habituer. Selon des sources, l’avant-projet de loi relative au commerce électronique, adopté par le Conseil des ministres, vise à donner une assise légale au commerce électronique qui tend à se développer en Algérie.

Le projet de loi, élaboré par le Ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique (MPTTN), exige que l’activité de commerce électronique soit soumise à une inscription au registre de Commerce et à la publication d’un site ou d’une page web hébergés en Algérie avec une extension «.com.dz». «Le site web de l’e-fournisseur doit être muni des outils permettant son authentification», précise l’article 7 du projet de loi.


Si toutes  les précautions semblent avoir été prises pour assurer la plus grande sécurité des transactions, ce mode de paiement risque fort d’être mort-né, tant les Algériens sont habitués au paiement cash. Une habitude fortement ancrée dans nos mœurs. L’absence de culture digitale en Algérie pose réellement problème. Les gens ne sont pas habitués à aller faire leurs achats sur internet et préfèrent se déplacer eux-mêmes. Par manque de confiance envers le fournisseur internet, l’Algérien préfère avoir recours aux méthodes traditionnelles. Enfin, tant que les problèmes de connexion internet continuent à le perturber.

De nos jours, l’utilisation des TIC est indispensable dans tous les domaines. Dans les pays avancés sur le plan technologique, elle constitue la pièce angulaire des stratégies industrielles, dans un monde où l’économie est de plus en plus concurrentielle. Handicapé par un manque culture managériale basée sur le Web, le défi a relevé par l’Algérie est immense, à commencer par la sensibilisation des gens à ce nouveau mode paiement et les rassurer surtout sur son efficacité.

Le e-commerce a-t-il un devenir immédiat ?

Nul ne saurait en préjugé actuellement et la majorité des personnes que nous avons questionné reste sceptique, et semble à fortiori peu enclines à en faire usage.

A l’heure actuelle, les conditions du marché du e-commerce en Algérie ne sont guère incitatives : pas de réglementation en vigueur, vide juridique, absence de l’e-paiement, manque de professionnels, etc. Sans compter que les lourds investissements consentis demeurent pour l’instant peu rentables. Il s’agit d’un pari sur l’avenir.

Pour revenir  au projet de loi, pour une plus grande traçabilité et sécurité, toute transaction de commerce électronique doit être précédée par une offre commerciale électronique et formalisée par un contrat électronique validé par l’e-consommateur. «L’e-fournisseur doit présenter l’offre commerciale électronique de manière visible, lisible et compréhensible.

Notons enfin que la protection du consommateur prend la part du lion dans le projet de loi. Il s’agit notamment de l’obligation d’informer l’e-consommateur de manière visible, lisible et compréhensible, l’établissement d’une facture ou tout autre document électronique en tenant lieu, la mise à la disposition du e- consommateur d’un mécanisme de suivi de sa commande, l’obligation du e-fournisseur de reprendre les articles non conformes à la commande ou défectueux et donner la possibilité au e-consommateur de restituer le bien en l’état si le e-fournisseur n’a pas respecté les délais de livraison, et ce, dans un délai maximal de deux jours ouvrables, à partir de la date de livraison effective.

Ces garde-fous pourront-ils redonner confiance aux utilisateurs et promouvoir réellement ce mode de commerce ? Nul doute, en effet, les beaux jours du e-commerce en Algérie sont apparemment loin.

Lu 111 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Le vaccin made in Algeria dans 3 ans

Création d’une société mixte algéro-française

Le vaccin made in Algeria dans 3 ans

Le Président Bouteflika est «parfaitement en forme»

Jean-Yves Le Drian, MAE français

Le Président Bouteflika est «parfaitement en forme»

Ouyahia courtise les Algériens de l’étranger

Des mesures incitatives annoncées à leur faveur

Ouyahia courtise les Algériens de l’étranger

Le général à la retraite Mohamed Attailia est mort

à l’âge de 86 ans 

Le général à la retraite Mohamed Attailia est mort

Signature prochaine d’une charte entre le FCE et Ouyahia

Mise en œuvre du partenariat public-privé

Signature prochaine d’une charte entre le FCE et Ouyahia

A quoi veut jouer Trump ?

Statut de Jérusalem

A quoi veut jouer Trump ?

La coopération économique et sécuritaire au menu

Ahmed Ouyahia aujourd’hui à Paris

La coopération économique et sécuritaire au menu

Macron veut de nouvelles relations avec les jeunes

Le dossier mémoriel en suspens

Macron veut de nouvelles relations avec les jeunes

Utilisation de 150 000 tonnes/an de sucre

Industrie de production de boisson

Utilisation de 150 000 tonnes/an de sucre

Une visite de courte durée

Macron aujourd’hui à Alger

Une visite de courte durée