LCA - Bouteflika insiste sur la maîtrise des technologies modernes

ph: archive

Développement économique

Bouteflika insiste sur la maîtrise des technologies modernes

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a affirmé, hier à Alger, que le satellite Alcomsat-1 est un outil «pour la promotion des technologies spatiales à des fins pacifiques» qui permettra à l'Algérie de bénéficier de services qui étaient «l'apanage de compagnies étrangères».


Dans un message à l'occasion de la célébration du personnel de l'Agence spatiale algérienne (Asal) pour la réalisation et la mise en orbite réussie du satellite algérien de télécommunications spatiales Alcomsat-1, le chef de l'Etat a indiqué que ce nouveau satellite «permettra aux différentes entreprises nationales, tant publiques que privées, de bénéficier de services qui étaient l'apanage de compagnies étrangères et dont l'accès impliquait d'importantes sommes en devise forte», soulignant que «notre pays pourra ainsi être autonome dans ce domaine sensible, sans oublier l'utilité et l'importance des services et applications offertes pour le développement national dans ses différentes dimensions socio-économique, culturelle et autres».

Le président de la République a estimé que «le développement économique passe aujourd'hui par la maîtrise des technologies modernes», relevant que «les disparités entre pays développés et pays sous-développés s'expliquent par leur différence en termes de rapidité d'appropriation de la technologie».

Dans ce contexte, le chef de l'Etat a salué le rôle des scientifiques de l'Agence, qui «viennent de prouver, à travers leurs réalisations, que l'acquisition et l'appropriation de la technologie ne nous sont pas inaccessibles et que ne nous sommes pas condamnés à l'achat uniquement de ce qui est produit par les autres».

Pour le président de la République, «les chercheurs et experts dans nos universités et instituts, laboratoires et ateliers, se doivent de concrétiser leurs expériences et inventions et de jeter des ponts avec les entreprises de production pour combler l'écart entre le monde de l'innovation et les domaines d'application de la production, du marketing et de consommation, et partant, permettre à notre économie de passer à l'exportation hors hydrocarbures».

Le Président Bouteflika a réitéré à ce propos «l'engagement de l'Etat en matière de maîrise des technologies modernes en les mettant au cœur de la dynamique du développement économique, voire sa locomotive», avant d'appeler la jeunesse algérienne «à prendre exemple sur le staff technique de notre Agence spatiale en traduisant la volonté en réalisations honorant notre pays dans les différents domaines».

Concernant le lancement du satellite Alcomsat-1, le président de la République a affirmé qu'il était devenu «plus qu'indispensable pour répondre aux besoins de notre pays en matière de télécommunications spatiales, de services télévisuels, de transmission audio, d'internet à haut débit, de télé-enseignement, de télémédecine et d'autres applications», considérant cette réalisation comme «une traduction concrète et réussie de la mise en œuvre de l'accord de partenariat stratégique global, signé le 25 mai 2014 avec la République populaire de Chine amie».

Lu 82 fois Dernière modification le lundi, 08 janvier 2018 21:21
LCA

Le Quotidien Algérien de l’économie et des Finances

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

La transition énergétique en question

Conférence-exposition du FCE demain à Alger

La transition énergétique en question

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Avec 62% du marché algérien

Renault, maître du marché automobiles en Algérie

Les malades livrés à eux-mêmes

Grève des résidents et paramédicaux à Alger

Les malades livrés à eux-mêmes

Tiguentourine reprend des couleurs

5 ans après l’attentat terroriste

Tiguentourine reprend des couleurs

Le financement des collectivités au menu

Bédoui réunira les présidents d'APW et d'APC demain

Le financement des collectivités au menu

Investissement hydrocarbures à l’étranger

L’offensive de la Sonatrach  

Investissement hydrocarbures à l’étranger

Le Fonds national désormais opérationnel

Destiné à la formation continue des travailleurs

Le Fonds national désormais opérationnel

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie

Ouverture du fret aérien et maritime

Le privé à la rescousse de la Cnan et Air Algérie