LCA - La Bourse d’Alger voit toujours petit…

Marché financier en Algérie

La Bourse d’Alger voit toujours petit…

Par:  Par Zahir R.

Le marché boursier d’Alger est très petit.  Les grandes entreprises nationales ne pourront pas être introduites actuellement en bourse, a avoué, hier à Alger, Yazid Benmouhoub, directeur général de la Bourse d’Alger.

Pour lui, la cotation d’entreprises de grandes tailles, telles que Mobilis, Caar, CPA, cimenteries, risquerait d’assécher la liquidité financière de la Bourse. «La décision du gouvernement d’interdire l’introduction en Bourse des grandes entreprises est salutaire pour nous en ce moment. 20% de ces entreprises représentent des centaines de milliards de DA. Le risque, c’est que ces entreprises risqueraient d’assécher la liquidité financière. Si de nouvelles entreprises veulent venir  pour des levés, elles ne trouveront rien», a expliqué, M Benmouhoub  qui s’exprimait hier lors du forum de notre confrère «DK News».

Il a tenu à préciser que la situation actuelle permet l’introduction en Bourse des entreprises ayant une taille moyenne  entre 5 à 10 milliards de DA.

Pour illustrer ces propos, le DG de la Bourse d’Alger a rappelé que la tentative d’introduction de la cimenterie de Aïn Kebira avec 19 milliards de DA a été avortée pour plusieurs raisons, en particulier celles liées à l’austérité et lancement de l’empreinte obligataire durant cette période. «Nous n’avons levé que 5 milliards de DA de ce montant ! Si l’opération avait scindé en deux en trois levé, cette cimenterie aurait été coté à la Bourse et serait la deuxième plus grosse introduction dans la région de Mena», a-t-il détaillé, avant d’ajouter  que le marché boursier est réservé au résidentielle.

Evoquant la crise financière dont fait face notre pays, M. Benmouhoub a souligné que la Bourse pourra jouer un rôle important durant cette conjoncture pour le financement des projets des PME.

«Le secteur banquier, qui a vu sa liquidité monétaire baisser de 74%,  n’a pas de capacités financières pour financer comme avant les projets des entreprises économiques. Avec ce stress financier, la Bourse d’Alger peut jouer un rôle», a-t-il dit.

Le DG de cette institution financière, qui tente de positionner sur marché financier, a lancé un appel aux chefs des petites et moyennes entreprises  (PME) aux fins de se rapprocher de la Bourse pour s’introduire et bénéficier de ses avantages.

En effet, les procédures de cotation sont désormais, facilitées à travers «la réduction du pas de cotation à 1 DA au lieu de 5 DA, l’assouplissement de la procédure de changement de certains paramètres de cotation, l’augmentation de la marge de cours des opérations de bloc et la suppression des restrictions relatives au volume d’ordres dans le marché central».

Il a, en outre, regretté que le marché boursier pour la PME qui a été créé en 2012,  n’ait malheureusement enregistré aucune introduction.  Dans ce cadre, il a relevé qu’une seule PME activant dans le tourisme thermal (AOM Invest) a déposé un dossier au niveau de la Bourse et pourrait être introduite  prochainement.

Concernant la question récurrente disant que la Bourse ne joue pas son rôle, elle n’est pas présente, M. Benmouhoub a fait savoir que «c’est l’embellie financière extraordinaire, à partir des années 2000, qui a paradoxalement contribué à créer un effet d’éviction  de cet autre outil de financement de l’économie». Le même responsable a précisé que «la Bourse d’Alger compte actuellement cinq  sociétés cotées, (deux publiques et trois privées) avec un taux de capitalisation de 45 milliards de DA». Enfin et afin de protéger les actionnaires, la Bourse d’Alger a proposé la création d’un fonds de garantie.

Lu 76 fois

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'entrer toutes les informations requises, indiquées par un astérisque (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

A lire aussi

Michel Cornaton dénonce le «mensonge d'Etat»

Dans une «guerre sans nom»

Michel Cornaton dénonce le «mensonge d'Etat»

1,1 million de personnes assistées par l’Etat

Agence de développement social (ADS)

1,1 million de personnes assistées par l’Etat

Une percée et du potentiel

Industrie du textile et des cuirs

Une percée et du potentiel

Le FCE disposé à accompagner les femmes en milieu rural

Entrepreneuriat féminin

Le FCE disposé à accompagner les femmes en milieu rural

Près de 2 milliards de dollars de kits importés

Le montage automobile trop coûteux pour l’Etat

Près de 2 milliards de dollars de kits importés

Séminaire international sur «Alger ville intelligente»

Prévu  les 27 et 28 juin prochain à Alger

Séminaire international sur «Alger ville intelligente»

Messahel en visites officielles dès demain

Attendu en Russie, en Biélorussie et en Turquie

Messahel en visites officielles dès demain

Les mesures de Benghabrit pour rattraper le retard

Grève dans l'éducation

Les mesures de Benghabrit pour rattraper le retard

Air Algérie à la conquête de l’Afrique

De nouvelles lignes lancées prochainement 

Air Algérie à la conquête de l’Afrique